un « Candidat Citoyen » pour un « Président Citoyen »

Le projet en quelques mots

Les Français ne se sentent plus représentés dans leurs institutions. Le fossé entre les politiques et les citoyens se creuse irrémédiablement.
Mon projet ne repose pas sur un programme politique classique mais sur une méthodologie pour « réinventer la France » en rétablissant la confiance entre la société civile et les institutions.

« Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer » Guillaume d’Orange

La méthode implicative est un processus de transformation de la France (territoires, entreprises, institutions, associations, partis politiques, syndicats…). Elle place le citoyen au cœur de l’action.
La « méthode implicative » est systémique elle plonge ses racines dans « Le Macroscope » de Joël de Rosnay. Elle dispose aussi d’un point de départ un document intitulé « Comment vaincre la chômage par une réforme globale de la société ».

Il semble impossible de faire une campagne présidentielle sans soutien et sans moyen. Il est évident que les partis politiques et les institutions verrouillent la vie démocratique. Pourtant, il y a une immense attente et un profond espoir de changement.
Il faut disposer d’une méthode et d’une vision pour compenser la faiblesse des moyens.
Ma démarche s’inscrit dans l’attente d’une candidature citoyenne crédible en dehors des partis politiques.

Gouverner sans parti politique semble irréalisable si l’on s’en tient aux modes de fonctionnement actuels.
Ma présidence ne s’inscrirera pas dans cette logique. Elle s’appuiera sur un lien direct avec les citoyens concertés sur 4 grands thèmes de notre organisation. Ils seront ensuite soumis au peuple par 4 référendums sur quatre ans.
Le gouvernement sera « d’ élan national » associant la société civile et les partis politiques.

La démocratie implicative vise à intégrer, réellement, la société civile aux processus politiques. Elle cherche à rétablir les connections entre les institutions et les citoyens.
Le Conseil de la Nation, le Fond Républicain d’Initiative Citoyenne et le Grand Défi Républicain visent ces objectifs.
La reconquête de la jeunesse au travers de « Paris 2024 » et « Expofrance 2025 » serait indispensable pour refaire de la « République une aventure humaine et collective ».

La refondation de la France sera systémique et articulée autour des 4 grands débats nationaux et leurs référendums. Toutefois pour faciliter la compréhension une vision historique et analytique facilitera les démarches.
La dette, le chômage, la sécurité, l’énergie, la jeunesse et la reconquête des quartiers, la refondation des grands modèles républicains, l’intégration de l’Islam, l’Europe et l’anticipation de l’« écobingbang » sont les « Grands dossiers » qui domineront.

Se présenter à la Présidence de la République requière de disposer des compétences pour assurer la fonction. Il est possible de l’acquérir de différentes manières. Les miennes découlent d’un parcours de vie et d’un engagement citoyen de 40 ans. Celui-ci m’a mis en contact avec l’ensemble des connaissances nécessaires.
Pour moi « L’impossible n’existe pas c’est juste quelque chose qui n’a pas encore été réalisé ».